WING CHUN

L’ART DE DEVENIR INSAISISSABLE

 

Le Wing Chun est basé sur une esquive et une contre-attaque rapide et puissante. Le pratiquant utilise la force de son adversaire à son avantage et le neutralise avec des coups extrêmement rapides, secs et précis.

L’une des particularités du Wing Chun, est le développement de la sensibilité aux mouvements de l’adversaire. À travers la pratique du Chi Sao (un exercice de sensibilité) , le pratiquant apprend à sentir les gestes de son adversaire et à anticiper ses actions pour contre-attaquer avec une rapidité fulgurante.

En plus d’améliorer la forme physique, il favorise la concentration, la volonté, la confiance en soi et permet le dépassement de soi-même.

 

De IP Man à Michel Orchard

IP MAN, 1893 à 1972

 

Née à Foshan (Chine), Ip Man est considéré comme le plus grand maîtres de Wing Chun Kung Fu et fut le maître du très célèbre Bruce Lee.

 

TAM LAI, 1920-

 

Élève d’IP MAN, Tam Lai est né dans le milieu des années 1920 et a commencé à étudier le Wing Chun à Tsim Sha Tsui vers 1960. A également fait du Dit DA (ostéopathie chinoise). Retraité de l’enseignement actif, il exerce sa pratique médicale à Hong Kong.

MA YUK PING, 1950-1999

 

Ma Yuk Ping, est le premier Sifu à transmettre l’art du Wing Chun dans la province de Québec (1978). Élève de Tam Lai, Ma Ping débute très tôt son enseignement et côtoie le grand maître Ip Man. En 1965, Ma Yuk Ping remporte la médaille d’or de combat à Hong Kong

DENIS SHINK, 1957-

 

Élève de Ma Yuk Ping, et l’unique héritier de la lignée de Ma Yuk Ping et est le seul certifié de la main de Ma Yuk Ping. Aujourd’hui Sifu Denis Shink enseigne à son école de Lévis plusieurs styles, comme le Wing Chun, Tai Chi, Chi Gong et le Bagua

MICHEL ORCHARD, 1960-

 

Éléve de Ma Yuk Ping et de Denis Shink, a débuté le Wing Chun dans le quartier chinois de Montréal en 1979. Plusieurs fois médaillé de compétitions nationale et internationale, Michel Orchard perpétue l’enseignement traditionnel du Wing Chun.